Imprimer cette page G´nérer un fil RSS pour cette page Partager
Ajouter cette page à mes favoris
Toute la programmation
 

A bien y réfléchir

 

A bien y réflechir, et puisque vous soulever la question, il faudra quand même trouver un TITRE un peu plus percutant

Cie 26000 Couverts

Samedi 1er février

à 20 h 30
 

Salle Jean-Cocteau

INFOS PRATIQUES
 Tarif : 16
 Ouverture des locations : 11 janvier
 Infos/Réservations : 02.38.83.09.51 - billetterie. lapasserelle@ville-fleurylesaubrais.fr
 Points de vente : La Passerelle - FNAC - Carrefour - Géant - Magasins U - Intermarché

 

"Une comédie pétillante, irrésistible et grinçante. C’est gonflé quoi !" Télérama-Sortir

A bien y réflechir, et puisque vous soulevez la question, il faudra quand meme trouver un TITRE un peu plus percutant ou la sortie de Résidence
Bienvenue à la répétition du nouveau spectacle de la compagnie de rue Les 26 000 Couverts. Ce soir, ils sont à La Passerelle ! "Ben oui quoi ! Au théâtre. Vous avez vu le temps qu’il fait dehors ?" C’est l’histoire, d’une histoire, d’une histoire... Ben quoi ? Une répétition hors norme, grandeur nature ! Un joyeux foutraque dans lequel ils vont vous livrer leurs trouvailles, leurs tâtonnements... Le texte et la musique ne sont pas finis, les accessoires, on n’en parle même pas, mais pourtant... Jeu de massacre à la fois drôle et sensible, rien n’est, rien ne va, tout va, tout est possible. Le théâtre explose, les portes claquent, un grand vent d’air frais souffle. Jubilation, bouillonnement, vous allez crever de rire. Tout est dézingué et pourtant, tout est. Les 26000, c’est comme un bon vin, ça se déguste jusqu’à la dernière goutte !

Cie 26000 Couverts
Au milieu des années 90, Philippe Nicolle et Pascal Rome inventent avec quelques complices le collectif 26000 couverts avec une seule envie chevillée au corps : la création hors cadre. Un pied dehors, un pied dedans, un jour en rue, un jour en salle, ils tracent depuis une vingtaine d’années un itinéraire artistique singulier entre pulsions satiriques débridées, burlesque dévastateur et poésie brute. Faisant la part belle au jeu d’acteur, ils envisagent le théâtre comme une utopie et refusent de considérer qu’il va de soi. Une démarche qui les amène à installer le théâtre là où on ne l'attend pas, à toucher le spectateur qui s'ignore, à jouer avec le réel, à chambouler la convention théâtrale et à décaler le quotidien… Ils font des farces pour mieux s’emparer du sacré et bousculent joyeusement la routine, réveillant les esprits anesthésiés. C’est cet esprit burlesque, décalé et poétique, et ce plaisir de la rencontre avec le public, qu’on retrouve dans leurs créations.